please wait, site is loading

Sculptures

LES SCULPTURES

Dans sa longue pratique professionnelle de scénographe F.D.à été confrontés à toutes sortes de matériaux, de techniques , de formats et d’esthétiques Cela explique le large éventail de ses compétences et de ses goûts ainsi que son intérêt permanent pour l’espace et la lumière.

 

 

 

A partir de 1985 il collabore d’avantage avec des paysagistes, des architectes et des aménageurs.Il crée ainsi, sur commande, des fontaines, des portraits en buste, des reliefs narratifs, des architectures sculptées (gloriette, théâtre de verdure, nymphée, tables d’orientation etc…)..

Il travaille suivant une logique de projets, de chantiers et de programmes iconographiques, d’installations, de parcours narratifs proposés au public etc… Il étudie plus à fond la taille de pierre et le bronze, l’acier, les stucs de marbre et la cire.

A partir des années 2000 (où il commence à enseigner la sculpture) la part, dans sa production, des sculptures peu figuratives s’accroît ainsi que l’interaction entre sa sculpture et son dessin.

Il a été formé depuis toujours par  la fréquentation assidue des sculptures indiennes, chinoises,égyptiennes, méditerranéennes antiques, par la Renaissance et le Baroque italiens.Il reconnaît sa dette envers mille sculpteurs anonymes, et envers G.L. Bernini, Manzu, A. Bourdelle, H.Moore etc…et surtout Donatello

Ses sculptures sont généralement calmes et méditatives, exemptes d’emphase, d’hystérie , de surréalisme ou de mièvrerie.Il a beaucoup  exploré le domaine du relief, pratiquement abandonné par les sculpteurs actuels.

 

 

 

Avec le temps les sculptures de F.D. deviennent plus évocatrices que descriptives . Elles naissent d’une imagination tournée vers les matériaux terrestres ou souterrains,l a géologie, la géographie et la construction. Elles s’apparentent souvent à des vestiges archéologiques et à des formes archaïques, à la fois frustes et raffinées, sans date ni provenance évidentes.Des silhouettes et des présences intrigantes semblent les habiter : dieux , héros, animaux mythiques ? Certaines font penser à des objets liturgiques ou de divination, Ils sont conçus pour être pris en main et n’obligent a aucun sens de lecture.Ils proposent  souvent une synthèse de la ronde-bosse et du relief.

Les formes,les textures et les patines se rapprochent  de celles des racines, des cristaux, des météorites , des concrétions , des scories métallurgiques,des blocs de carrière à peine ébauchés.

F.D. travaille le bronze et l’acier,matériaux qui permettent des formes aérées et ajourées . Il fera désormais une part de plus en plus grande au vide et à l’espace (et ainsi à la circulation de la lumière) y compris dans ses œuvres de pierre et de terre cuite.

« Les œuvres de F.D. semblent sans âge et intemporelles.Elles sont pourtant les fruits d’une démarche et d’une sensibilité tout à fait contemporaines» ( Paolo Castagna, scénographe et metteur en scène).