please wait, site is loading

Blog

LE SCÉNOGRAPHE

Posted on: 26 septembre 2018 by atelier-francois-didier | No Comments

LE SCÉNOGRAPHE.

THÉÂTRE ET SPECTACLE

De 1969 à 1988 F.D. crée ,souvent avec de petits moyens ,des décors ,des dispositifs scéniques démontables ,des éclairages,des masques ,de grandes marionnettes et toute sortes d’ objets sculptés.

Cette activité l’amène a collaborer dans une quinzaine de pays avec des metteurs en scènes ,chorégraphes et musiciens (Temps Fort Théâtre ,Oiseau Moqueur ,Roy Hart Theatre , Putu Vijaya, Quatro Tablas, Pan Theatre, Concert dans l’œuf,  etc….)

Il développe de 77 à 88 un théâtre d’ombre sophistiqué incluant des objets et des maquettes.

Il doit souvent adapter ses dispositifs à des lieux inattendus , à des sites naturels , à un public invité à se déplacer durant le spectacle. Son travail devient de plus en plus celui d’un Art Director.

JARDINS ET LIEUX PUBLICS

A partir de 1990 F.D. collabore avec des paysagistes et des aménageurs pour créer des jardins , un théâtre de verdure , un nymphée , une gloriette Il réalise des sculptures (reliefs et des ronde-bosses , fontaines, ,ornements divers) Il dessine aussi des espaces dont son propre jardin (conçu et réalisé avec Monique Schérer)

POÉTIQUE DES VILLES.

Passionné d’architecture et d’urbanisme ancien et de maquettes , piéton enthousiaste des villes d’Art , F.D  réalise avec la Fonderie des Cyclopes.

six plans-reliefs de bronze de Bordeaux ,Pauillac et Forcalquier

Il évoque un urbanisme imaginaire dans sa série de dessins et de reliefs « Les Caprices bordelais »

Il crée le Musée de fouilles d’une ville antique imaginaire du Proche-Orient: « Néanysa » comportant  des plans etune grande maquette des vestiges de cette cité.

read more

expo de groupe

Posted on: 25 septembre 2018 by atelier-francois-didier | No Comments

Deux sémillantes retraitées portant des joggings Lagerfeld entrent en grande conversation et comme dans un moulin dans une salle où j’expose seul.Elle n’ont pas remarqué ma présence sur le seuil , ni l’affiche qui indique mon nom.Je m’abstiens de les suivre à l’intérieur car elle vont à coup sur ressortir aussitôt , en coup de vent , à la façon de Buster Keaton ejecté par la porte à tambour d’un hotel

Mais , il n’en n’est rien .Elles se taisent ,.Elles prennent le temps , chacune de leur côté, de regarder posément chaque dessin et chaque sculpture .Sous plusieurs angles, de loin , puis de près.

Comme elles me devienent ainsi plus sympathiques, sans me découvrir,je tends l’oreille à leur dialogue :

« -C’est pas mal cette année.Ils ont fait des progrès les gens de …(je perçois mal l’intitulé d’un groupement d’artistes locaux du genre « Acrylique créatrice», « Jouissance et Huile de Lin » ou « Terre Molle et Régénération Intime »)

-Tu crois que c’est eux?Je n’arrive pas à lire les signatures…(ma signature est toujours discrète, quand elle n’est pas totalement absente)

-Non je ne crois pas que c’est eux; Remarque, quelquefois ils invitent un seul artiste plus connu.

Les petits gars du Steet Art, l’on fait l’année dernière ; mais si !,tu sais , les gens du collectif « Guten Tag » !Mais cette annéee , fini!Notre municipalité de bourges les a virés de la Maison des Arts ! Bonjour- Bonsoir !lls sont à la rue.. Alors je lui ai dit , au Maire « Tu vas… -Moi je dirais au contraire que c’est une expo de groupe Il y a de tout: De l’abstrait , du figuratif, du non-figuratif , du réaliste, du noir et blanc, de la couleur, des statues , des tableaux-en- relief.( Cher lecteur,je trancripts verbatim sans rectifier les inexactitudes..) Des choses tres simples et d’autres très compliquées .Il n’y a pas de thème d’ensemble.Impossible que le même artiste ait fait çà et ……çà, par exemple !

  • D’accord … mais , je ne sais pas , je ne sens pas un groupe….dans une expo de groupe tu as un ou deux ténors qui font leur numéro de virtuosité à côté des œuvres minables qu’a pondues la cousine du président de l’association.Ici ,même si je n’aime pas tout, même si tout ne m’interesse pas et si je n’acheterai rien , je trouve une qualité constante, moyenne.

    – Moyenne ? Je te trouve difficile !

  • Je veux dire ; je sens dans chaque œuvre le même degré, assez fort d’exigence ….. d’engagement …d’investissement….Oh ! Ca doit être une femme. Bon ,d’accord ,c’est con de dire çà:Il n’ya a pas de style féminin.En même temps quand tu vois un chaton en terre cuite, roulé en boule , patin-coufin ,dégoulinant d ‘un émail blanc brillant comme un bidet, tu ne penses pas spontanément que c’est un mec du G.I.G.N.qui l’a fait ! »
  • Eh, Eh…. Qui sait ? Ca change….

    – Et puis -tu parlais de signature- dans une expo de groupe ,chaque membre prent bien soin d’afficher sa signature.Ils en rajoutent souvent dans le pseudonyme- artiste et le paraphe lyrique,jupitérien ou tourmenté.Tu te rappelles la signature de Deschamps-Malval ? «  Elles éclatent de rire à l’évocation de ce collègue, inconnu de moi, naivement vaniteux, j’imagine.

    -« N’empèche ,reussit enfin à dire la copine), un vrai artiste a toujours un univers ,un style ,des obsessions. ( Aie ! La faute !, Dommage!Jusque là elles avaient été plutôt bien, ces dames !)Tu vois un Univers, ici ? Pas moi !

  • Pas vraiment, c’est vrai mais ( après un long temps de réflexion) Si ,…à la rigueur j’en vois un ,mais comme en creux , si tu veux. Dans une expo de groupe , même de qualité , presque toutes les œuvres se réfèrent soit à la B.D, soit à la S.F. Soit à la Photo ,soit à l’un des courants de l’art moderne ( In petto j’ajoute, » et post-moderne «  ) ou de l’art contemporain (In petto j’ajoute: » ou Néo-contemporain ») Il y a toujours au moins une œuvre rentre-dedans , une œuvre minimaliste, une œuvre rigolote, une œuvre gore, une œuvre politique, humanitariste ou écolo, une œuvre érotico-porno ,une œuvre sirupo-sensuelle .Ici, rien de tout cela. Drôle d’artiste ! C’est un homme préhistorique ou un extra-terrestre ,ce type…
  • Ou cette nana , si çà se trouve ! »

    Elles sortent, accortes, sans saluer l’extra- terrestre au sexe incertain .Je crois qu’elles ont vraiment aimé mon travail .Pourquoi? Elles ont oublié d’en prendre des photos.

read more